LEON, Christophe. Mon père n'est pas un héros. Oskar jeunesse (coll. Court-Métrage). 45 pages. 6,00€

cvt_Mon-pere-nest-pas-un-heros-Fukushima_2654

Un texte court, mais fort, poignant, sur les événements survenus à la centrale de Fukushima en mars 2011, à la suite d'un tsunami. Une critique de la langue des bois des autorités et du sacro-saint sens de l'honneur japonais. Un an après les faits, le jeune Noriaki écrit une lettre au président de la TEPCO, la compagnie qui gérait la centrale nucléaire de Fukushima. Son père, ingénieur, est resté sur place malgré le danger et le fort taux de radiations, par honneur pour son pays. Il est mort six mois après. Le jeune garçon dénonce l'attitude des huiles qui ont qualifié ces hommes de héros alors qu'aux yeux de leurs proches, ils étaient plutôt des victimes, victimes d'une mentalité qui fait passer sa réputation aux yeux du monde devant l'humain.

Dès 12 ans.