Cette année, une collègue de français et moi-même nous lançons dans l'aventure du Prix des Incorruptibles avec une classe de 4e. En bonne doc que je suis (yeah baby ! ), j'ai déjà lu l'intégralité de la sélection pour ce niveau, et elle est de qualité ! De la SF, du fantastique, de l'humour, du Anne Percin... !

Justement, parlant de la grande, magnifique, supercalifragilistic Anne Percin... Le très attachant Western Girl est dans la sélection ! Je ne vais pas rechroniquer ce roman, lu dès sa parution. Vous pouvez donc lire ce que j'en ai dit ici.

Sinon...

ROBBERECHT, Thierry. Reborn. Mijade. 182 pages. 7€

reborn

En 2064, la Terre est devenue quasi inhabitable, en raison de terribles bouleversements climatiques. Devant la gravité de la situation, les dirigeants mondiaux se sont mis en quête d'une planète qui réunirait les meilleures conditions de vie pour l'homme. Ils l'ont trouvée et baptisée Reborn. Evidemment, le voyage coûte cher, et bientôt des clandestins tentent l'aventure. Ceux qui ne sont pas renvoyés chez eux restent sur la planète, mais sont dénommés Invasifs et condamnés aux tâches les plus ingrates. Chuong est de ceux-là. Accusé de l'agression contre une vieille dame qui le protégeait, il va se retrouver mêlé à un complot politique.

Pollution, catastrophes naturelles, immigrés clandestins, sans-papiers traités comme des sous-hommes, politiciens véreux et fascistes... tout ça ne vous rappelle rien ? 2064, c'est dans 50 ans... et c'est déjà maintenant. Ce livre devrait plaire aux ados : écologie, lutte contre l'intolérance, injustices; et facile à lire. Un roman qui ressemble à une bonne série de SF.

 

GUASTI, Gaia. La tête dans les choux. 148 pages. Thierry Magnier. 9,20€

tete

Une famille typiquement parisienne décide (enfin, les parents, voire juste la mère) d'aller s'installer dans un trou perdu en Ardèche (17 habitants dans le hameau). Si Clairette, 4 ans, s'adapte vite à la situation, Margotte, un ado type, va avoir plus de mal. Son père dépressif se met au jardinage, sa mère illuminée fait de la pâte de coings à la tonne, les nuits froides, le patois, les trajets en bus sur des routes nauséogènes pour aller au collège... Mais heureusement, il y a le voisin : Théo, le beau Théo. Et si Théo semble être dans son élément à la campagne, le jeune homme cache en vérité un lourd secret.

Un court roman tout léger, bourré d'humour et de tendresse. La citadine que je suis n'irait certes pas jusqu'à envier cette famille, mais la vie au calme n'est parfois pas si tranquille. Oui, il y a des drames à la campagne, comme dans les villes. Mais il y a surtout de l'entraide et du partage...

 

LORENTZEN, Birgitte. A la folie. Bayard (collection Millezime). 284 pages. 12,50€

cvt_A-la-folie_1798

Lucia, 15 ans, a des nuits très agitées depuis peu. Elle est systématiquement réveillée par d'étranges manifestations : sa perruche qui se met à chanter comme une dingue, sa lampe qui s'allume, s'éteint, s'allume, s'éteint. Mais tout ça ne serait rien si une petite fille n'apparaissait pas au pied de son lit, semblant vouloir lui dire quelque chose. Alors que Lucia se croit victime d'hallucinations, elle se rend compte que dans son collège, Thomas, un élève de la classe P (Psychopathes, Pas-bien-dans-leur-tête...), voit lui aussi la petite fille. Or Thomas n'est pas fou : il est médium, he can see dead people. Thomas et Lucia vont essayer de comprendre pourquoi la petite fille est toujours parmi les vivants.

J'ai adoré ce roman. Pas étonnant qu'il plaise déjà aux élèves : il y a du fantastique, des ados différents -dont un avec des pouvoirs- qui sèchent les cours, donc rebelles, une belle histoire d'amour qui se fout des apparences et du qu'en dira-t-on, un passé douloureux. Difficile de le lâcher quand on l'a commencé !

 

ROZENFELD, Carina. Les sentinelles du futur. Syros (collection Soon). 297 pages. 16,90€ 

74851346_000_cv_sentinelles_def3

2359. La Terre, polluée jusqu'à la gueule, meurt. Mais les Sentinelles du Futur entretiennent l'Espoir : grâce à un vortex temporel, ces hommes et ces femmes ont vu que dans 300 ans, la Terre sera redevenue un havre de paix, vert et pur. Dans 300 ans, jour pour jour... Mais le dernier voyage est alarmant : la planète est en proie aux attaques d'un ennemi invisible, qui détruit toute construction humaine. Elon, un élève de l'Académie et doté du pouvoir de voir le futur immédiat, part en 2659. Il y retrouve Nuts, une jeune fille dont la famille a été tuée par les ennemis. Afin que Nuts retrouve sa planète et qu'Elon puisse préparer l'avenir, les deux jeunes gens vont devoir trouver qui en veut ainsi aux hommes et pourquoi.

Pas-sion-nant !!! L'adage se vérifie : on ne juge pas un livre à sa couverture. Je ne félicite décidément pas Syros pour cette illustration d'amateur, qui ne rend pas du tout hommage au roman. Alors, certes, il y est encore question de pollution, de Terre à l'agonie... Mais si dans "Reborn", l'accent était plutôt mis sur la société du futur, dans "Les Sentinelles du Futur", il est question de la nature, de son importance dans la survie de l'homme et de la nécessité impérieuse de la préserver. Et si l'homme n'est pas capable de comprendre cela par lui-même, d'autres s'en chargeront, par des moyens radicaux. De très beaux personnages (quelle que soit leur origine), une magnifique et indispensable réflexion sur notre avenir.

 

BRISOU-PELLEN, Evelyne. Le Manoir : Liam et la Carte d'éternité (tome 1). Bayard. 366 pages. 13,50€

couv-manoir2013

Liam vient de guérir d'un cancer. Pour sa convalescence, il est envoyé dans un manoir, sorte de maison de repos. Il se rend vite compte que beaucoup de choses clochent dans cet endroit : pas d'électricité, pas de miroirs, aucun moyen de communiquer avec l'extérieur. Et encore, ce n'est pas là le plus étrange. En effet, les pensionnaires aussi valent leur pesant de cacahuètes : un se prend pour Léonidas, le roi de Sparte, une autre pour une damoiselle du Moyen Age, une troisième pour une couturière du XIXe siècle.  Sans parler des étranges résidants du sous-sol... Liam commence à se demander ce qu'il fait là...

Impossible d'en dire plus sans tout dévoiler, même si on comprend rapidement la vraie nature des compagnons de chambrée de Liam. Mais son rôle à lui, la carte bizarre dans le bureau du docteur Roy, la nature même du Manoir, tout cela nous est dévoilé petit à petit. Et l'intrigue est beaucoup plus riche que ce que l'on pouvait croire au départ. Ce roman m'a réconciliée avec Evelyne Brisou-Pellen, dont je trouvais l'écriture trop plan-plan, voire pire, scolaire ! Mais je suis bien obligée de constater que je n'ai qu'une envie : lire la suite de ce vrai bon roman fantastique.

Je n'ai peut-être pas beaucoup posté ces derniers temps, mais j'ai bien bossé ! ;-)